Mot du Directeur Général

Réimaginer l’agriculture

La COTONTCHAD, Compagnie cotonnière tchadienne, a été créée en 1971 et est devenue une filiale d’Olam International, entreprise mondiale du secteur de l’alimentation et de l’agroalimentaire, en mai 2018.

le Directeur Général

À l’instar des activités cotonnières d’Olam dans toute l’Afrique : Côte d’Ivoire, Mozambique et Zimbabwe, la COTONTCHAD applique un modèle d’égrenage intégré qui est la clé d’une production durable et d’une amélioration des rendements.

 Nous aidons les agriculteurs à améliorer les rendements et la qualité des produits, fournissons des semences, des services de formation, un accès aux intrants agricoles et des investissements sociaux, ce qui améliore les moyens de subsistance.

Cela correspond à l’objectif de la société Olam de réimaginer l’agriculture et les systèmes alimentaires mondiaux ; avec la vision de créer des paysages vivants où des agriculteurs prospères et des communautés prospères vivent en harmonie avec des écosystèmes sains.

Nous travaillons aux côtés de 355 000 petits exploitants agricoles, les formons aux bonnes pratiques agricoles et leur octroyons des crédits pour des intrants agricoles tels que des engrais et des équipements. Ce, dans le but d’optimiser leur productivité dans le respect de l’environnement.

Nous contribuons à améliorer les conditions de vie des communautés dans lesquelles nous opérons, en mettant en œuvre des programmes sociaux visant à améliorer l’accès à l’eau potable, à l’éducation et aux soins de santé.

Notre engagement en faveur d’un approvisionnement durable en coton signifie que nous mettons fortement l’accent sur la réduction de notre empreinte environnementale. Nos équipes de recherche travaillent sur de nouvelles techniques pour réduire davantage l’utilisation de pesticides, améliorer la fertilité des sols et mener des projets sur les énergies renouvelables dans les opérations. Ceci, en vue de rendre heureux les producteurs.

La digitalisation joue également un rôle important. En introduisant le SPYDER, qui est une application d’Olam, nous pouvons désormais identifier l’ensemble de nos producteurs en ligne, géoréférencer toutes les surfaces de coton de nos producteurs, et faire le suivi des activités culturales.

Aussi, l’analyse de ces données permet d’apporter des soutiens taillés sur mesure aux petits exploitants.

Les effets positifs de ce partenariat COTONTCHAD -Olam sont visibles sur le terrain et se traduisent par une augmentation du rendement moyen des producteurs. Et, nous espérons une augmentation du rendement de 40% cette année. Nous nous orientons maintenant vers la certification du coton Tchadien.

JACKY Rivière